Sunday 22nd April 2018,
The Lost Movie Theater

Love (saison 3), Judd Appatow

Love, saison 3 par Judd Appatow

Le titre ne trompe pas. Love parle d’amour et d’une grande histoire d’amour. Ignorée par le grand public, la série revient cette année sur Netflix pour une troisième et ultime saison. La série de Judd Apatow vient tirer sa révérence de la plus belle des manières en proposant sa meilleure fournée d’épisodes. Lumineuse, optimiste et bienveillante, Love rentre définitivement dans la cour des grands.

Les deux premières saisons voyaient Mickey et Gus se tourner autour, s’unir, puis se désunir. Huit mois passent tout au long de la série pour finalement voir le couple s’installer et vivre une relation amoureuse qui perdure dans le temps. Les aléas de l’amour frappent forcément à la porte des deux tourtereaux et inspire à la série des thématiques inédites qui compliquent et forgent cette relation. Assumer une relation amoureuse n’est pas chose simple. Telle une valse, Mickey et Gus se marchent souvent sur les pieds, pour mieux rebondir et approfondir leurs sentiments et les bases de leur lien. L’écriture de la série ne simplifie jamais les choses pour ses protagonistes. La narration choisit d’emprunter des chemins de traverses ce qui lui procure une aura singulière. Comme toutes les productions Apatow, les clichés sont balayés pour mieux servir le récit. Le ton se veut foncièrement drôle sans jamais tomber dans l’excès de l’humour potache bien que naturellement trash et borderline. La force de la série réside aussi dans ses dialogues qui servent à la perfection l’émotion liée au sentiment amoureux, jamais trahis par un casting aux petits oignons. Rock’n’roll et névrosé, la saison 3 marque indéniablement le ton feel-good de la série. Love continue donc son chemin dans la parfaite lignée de la saison 2, tout en mettant en avant à fond ses personnages secondaires quittent à écarter Mickey et Gus le temps de quelques épisodes. La cohésion prend forme sans entache et les thèmes brassés sont si universels qu’ils sont capables de s’adresser à toutes les générations. Allant droit au but, ces nouveaux épisodes ne perdent pas de temps à remettre sur le tapis des problématiques passées. Judd Apatow renouvelle sans cesse son show, sans oublier tout ce qui l’a construit jusqu’ici. La pertinence mène à l’épisode final qui pourrait se classer parmi les meilleurs finals de série de ces dernières années. L’heure des bilans a sonné pour nos héros. Judd Appatow choisit de les bercer dans la lumière et atteste d’un point final particulièrement doux. Drôle, émouvante et irrésistible, Love se dresse comme l’une des meilleures séries de son genre. Il serait bête de passer à côté d’un tel bijou.

 

Nos réseaux, vos réseaux:
0

Vous aimerez aussi

About The Author

Leave A Response