The Lost Movie Theater

The Leftovers (saison 3), Damon Lindelof & Tom Perrotta

La saison 3 de The Leftovers pouvait s’aborder avec prudence. Après une saison 2 brillante, il était difficile d’imaginer comment Damon Lindelof et Tom Perrotta pourraient revenir avec une saison toute aussi bonne et une fin satisfaisante. Car cette saison 3 sonne le glas pour la série d’HBO. Et ses auteurs ont su prouver qu’ils pouvaient, à nouveau, maintenir le niveau et s’emparer complètement du récit pour le rendre majestueux.

The Leftovers nous quitte avec huit épisodes déchirants et étourdissants qui amènent ses idées massives à une conclusion poignante. La saison 3 s’ouvre quelques semaines avant le 7ème anniversaire du “Départ” dont beaucoup croient que cela va amener une apocalypse. L’horizon porté sur cet état global est fascinant et montre que le monde cherche une raison plus large pour sa souffrance. C’est là que nos personnages s’envolent du Texas à Melbourne en Australie avec un poids sur leurs épaules encore plus lourd. Les prestations de Carrie Coon et Justin Theroux, tout au long de la saison, arrivent encore à se surpasser, donnant des performances très riches à deux personnages qui le sont encore plus.

Malgré la teneur plus globale du propos, la série reste intense et personnelle. Elle explore comment Kevin réagit à la salutation de la seconde venue du Christ, comment Matt et John réagissent aux visites de vie après la mort de Kevin, et comment Nora réagit à la possibilité d’une machine pouvant la ramener à ses enfants. Alors que certains personnages étaient tristement mis de côté, la série a donné un coup de projecteur assez spectaculaire à des personnages comme Kevin senior, Matt et Laurie. Ce qui aura permis aux trois acteurs de livrer des performances à couper le souffle.

Un des thèmes majeurs de la saison aura été les histoires que l’on se raconte à soi-même pour se protéger et essayer de s’en sortir, particulièrement sur la foi et la religion. La poursuite du sens face à la tragédie indescriptible – comment ce besoin de créer une signification qui est potentiellement aléatoire et vide de sens peut nous aider ou nous détruire. C’est une idée puissante, résonnante et stimulante que la série a exploré tout au long des trois saisons, et cela a été traité face à l’idée du Jugement Dernier. On peut aussi évoquer la musique de la série, le score de Max Ritcher étant particulièrement émouvant. Et étonnament la musique reflète aussi le côté un peu excentrique de la série et le côté sceptique de certains personnages.

The Leftovers a frappé fort une dernière fois et a amené ses personnages à des fins satisfaisantes tout en parsement ses idées sur le deuil. Damon Lindelof et Tom Perrotta ont donné une fin intelligente tout en semant le doute (est-ce que Nora a menti à Kevin?). La série se termine sur une note assez douce sans trahir l’esprit brut, cru et intransigeant de l’ensemble. Sans avoir peur de plonger tête la première dans le mystère, The Leftovers a réussi à convaincre en transcendant le médium télévisuel de par son courage et son originalité. Et cette fin confirme que la série signe sa place parmi les plus grandes séries, un chef d’oeuvre.

Nos réseaux, vos réseaux:
0

Vous aimerez aussi

About The Author

Leave A Response